Histoire et culture

Proszę określić gdzie leży problem:
Proszę wpisać wynik dodawania:
5 + 5 =
Link
Proszę wpisać wynik dodawania:
5 + 5 =

Piotrków — une ville royale

Au XIII siècle, la ville accueillit les tables rondes de chevaliers et les assembles générales de la noblesse polonaise, les synodes du clergé, les délibérations parlementaires et mais aussi les sessions de la Cour d’appel royale de l’ancienne République de Pologne (1578-1793).
Les descendants du roi Władysław Jagiełło (après son éleciton) ont commencé à gouverner la ville de Piotrków Trybunalski. En 1404, le roi Władysław Jagiełło a confirmé tous les anciens privilèges de la ville. C’est ici que les souverains de la République de Pologne ont reçu les hommages de la part des Chevaliers d’ordre teutonique. C’est ici, en 1493, la démocratie et le parlementarisme polonais ont été nés. À L’époque, la ville de Piotrków fut la deuxième capitale du Royaume.

Piotrków historique

Piotrków est une ville de plusieurs cultures où vous pourrez admirer les magnifiques monuments de l'architecture et de l'art sacré. Parmi les édifices à voir, nous pouvons citer entre autres, les églises catholiques, l'Église orthodoxe, l’Église luthérienne et la synagogue.
La Vieille Ville attire particulièrement attention – c’est l’un des plus beaux ensembles architecturaux datant du XIII siècle, situé en Pologne centrale, avec la place du Marché située au cœur de la ville, les bâtiments anciens et les rues adjacentes. Dans la Vieille Ville nous allons retrouver les ruines des fortifications. La fortification la plus impressionnante et la mieux conservée se trouvent près du couvent des Sœurs dominicaines à la place Kosciuszko, puis la deuxième près de l’église des Jésuites, et la troisième au croisement des rues de Cracovie et Garncarska, près du presbytère de l’église paroissiale de Saint Jacques.

Piotrków - ville multiculturelle

Le personnage de Jan Karol Samuel Hildebrandt est le symbole parfait de la multiculturalité de la ville de Piotrków. Né le 22 juin 1761 à Wartenberg dans le canton de Brandebourg, il fut le premier médecin diplômé à Piotrków au XVIIIe siècle (le doctorat en médecine et en chirurgie, après des études universitaires à Berlin et Francfort). Appelé « Apothicaire de Sa Majesté», puis pendant le règne des Prussiens, il est devenu le médecin du comté. Ayant vécu depuis 1790 à Piotrkow, il est devenu le médecin des pauvres et un philanthrope, sincèrement préoccupé par la vie, la santé et la sécurité des plus pauvres. D’après plusieurs sources, il s’est occupé des plus pauvres – en les soignant gratuitement et en payant leurs médicaments, en leur donnant de l’aumône et en leur apportant son soutien. Pendant l’épidémie de typhus qui a décimé les environs, il a publié dans le journal de « Gazeta Warszawska » (n° 22 et 23 du 1813) ses propres indications afin de lutter contre la propagation de l’épidémie. Puis, il allait à la rencontre des personnes malades dans les villes et les villages, ne prenant  pas en compte le risque de contamination.

Jan Hildebrandt souligna à plusieurs reprises et témoigna un attachement particulier à la Pologne. Ses enfants ont été éduqués dans l'esprit polonais — ses filles ont épousé les Polonais, et ses trois fils ont rejoint l’armée polonaise.
Le seul souvenir qui reste après cet homme formidable, c’est la pierre tombale offerte par les Juifs allemands à cet homme de religion évangélique et qui gît au cimetière catholique.

La ville multiculturelle est un espace où la tradition se mélange avec le présent.

Une légende de Piotrków dit que la ville doit ses origines à des colons tchèques qui se sont installés à Piotrków au XIIIe siècle et qui ont construit la Vieille Ville avec ses ruelles étroites. Mais aucune confirmation de ce fait  ne se trouve dans les sources historiques.
Le premier groupe de nationalité étrangère qui s’est définitivement installé à Piotrków, était d’origine juive, et qui pour la première fois est mentionné dans un privilège de Sigismond II August délivré à la ville en 1569. Le deuxième groupe éthique et religieux qui est venu à Piotrków, c’était les Grecs orthodoxes de Macédoine — réfugiés de l'Empire ottoman, reconnus par la République de Pologne au XVIIIe siècle. Le troisième groupe ethnique était les Protestants d'origine allemande qui sont venus  à Piotrków après 1793, lorsque la ville fut sous le règne du roi de Prusse et devint le siège de la nouvelle administration du gouvernement. Pendant cette période, nombreux fonctionnaires, commerçants et artisans de religion protestante et évangélique d’Augsbourg vivaient à Piotrków..

Plusieurs d’autres nationalités sont venues ensuite s’installer à Piotrków. Nous comptons parmi eux la famille écossaise de Watson. L’un de ses membres– Alexander Watson – est devenu le maire de la ville de Piotrków pendant une période de 4 ans et qui en 1791 a prêté le serment d’allégeance à la Constitution du 3 mai. Après cette période, la fonction du maire a été occupée pendant une vingtaine d’années par Antoni Vivini commerçant d’origine italienne.